Simon voyage

Transsibérien Moscou-Lac Baïkal

Voilà le moment d’embarquer dans le mythique transsibérien. Au cours des prochaines semaines, je parcourrerai la totalité de ses 9 285 km, de Moscou à Vladivostok, au gré des 7 changements de fuseaux horaires. Voici donc le premier tronçon couvrant plus de 5 000 km… Ça en fait des heures à dormir, manger et jaser avec les compagnons de cabine… souvent unilingues (merci Google Traduction!). Je ne compte plus les forêts de bouleaux et résineux entre de multiples petits villages où la vie semble très rude.

D’autre part, le système soviétique a bien fait les choses car on dirait que toutes les villes sont identiques! Même taille, même population, même architecture, mêmes longues avenues, mêmes cathédrales, mêmes musées, mêmes monuments de Lénine, mêmes McDo, mêmes Burger King, mêmes KFC, etc… Bon, j’exagère un peu mais la правда (Pravda/vérité) n’est pas bien loin de cette affirmation!

Souzdal

10 000 hab. | km 220 | 4 h (de Moscou) | UTC+3
Après une dizaine de jours passés en zones densément peuplées, le petit village bucolique de Souzdal contrastait avec plaisir! Une quarantaine d’églises et monastères parsèment les collines environnantes.
9/10

Nijini Novgorod

1,25M hab. | km 480 | 3 h
Entre deux trains, je m’arrête à Nijini Novgorod (ça sonne très russe comme nom, n’est-ce pas?). C’est par une journée ensoleillée de 30C qu’avait lieu un défilé pour commémorer le 9 mai 1945, anniversaire de la fin de la seconde Grande Guerre. Des milliers de personnes, photo d’un ancêtre à la main forment un cortège impressionnant. Je perçois un sentiment de mélancolie d’un passé communiste glorieux avec ces CCCP visibles un peu partout. La Volga qui borde cette cité est toute paisible. 7/10
 

Kazan

1,5M hab. | km 880 km | 8 h
Capitale du Tatarstan, Kazan, où se côtoient clochers et minarets, possède une jolie artère piétonne très vivante. Le kremlin est très attrayant. Un musée de souvenirs de l’URSS est très original. On y retrouve de nombreuses guitares autographiées de grandes vedettes internationales comme Joe Cocker, Rosette, Scorpions, Pink Floyd ou Lara Fabian. Le chak chak est une spécialité locale qui ressemble étrangement à nos carrés Rice Krispies, en meilleur même!
8/10
 

Iekaterinbourg

1,5M hab. | km 1816 | 14 h | UTC+5
C’est à Iekaterinbourg que fut assassiné la famille du dernier tsar Nicolas II et qui a mené à la mise en place d’un système communiste. Il y a quelques similitudes avec Montréal : ambiance décontractée, vie culturelle bouillante, climat similaire, etc. Une longue rue piétonne très animée fait de Iekaterinbourg un endroit où il fait bon vivre. Afin de garnir ma check list, je n’ai pas raté d’aller visiter les 2 (!) frontières Europe-Asie en taxi dans lequel jouait « comment ça va? » avec un chauffeur avec qui j’ai eu ce résumé de conversation :
– Canada, Montréal
– Hockey, Canadiens, Gretzky
– Tretiak
C’était pas mal ça! 😀
9/10
 

Novossibirsk

1,5M hab. | km 3335 | 21 h | UTC+7
J’entre en Siberie avec tous les clichés en tête comme les fameux goulags où on emprisonnait les dissidents politiques dans des conditions de froid extrême! Déjà, à quelques kilomètres de la gare, le thermomètre s’est mis à côtoyer le point de congélation permettant le déversement d’une bonne quantité de grêle! Je constate que la moitié des véhicules sont munis d’un volant à droite malgré la conduite à droite. Cela vient du fait que les voitures japonaises, plus abordables, proviennent toutes du Japon où la conduite est à gauche. Je vais davantage me rappeler de la belle rencontre d’Olga et Alexandra avec qui j’ai partagé la cabine que de Novossibirsk même. Discussions légères et parfois philosophiques se faufillaient entre les cafés et repas que nous nous partagions. Très sympa!
5/10 pour la ville, 10/10 pour le train!
 

(Gorno-Altaisk)

Depuis Novossibirsk, aller-retour dans la nature de l’Altaï. Voir prochain article.

Irkutsk

600 000 hab. | km 5185 | 1 j 5 h | UTC+8
Porte d’entrée du Lac Baïkal , autre ville, je ne fais donc qu’y transiter! Je retiendrai quand même trois rencontres sur le train :
  • Vladimir, 70 ans, apprend l’anglais en ce moment en aidant aux devoirs de ses petits enfants. Cute! Retraité de l’armée, il était en Corée du Nord pendant 3 ans dans les années 80.
  • Jeune moscovite parlant très bien anglais et qui sert d’intermédiaire avec des groupes comme Metallica, Megadeth, Bon Jovi ou Voivod. Il est présentement en tournée avec Sabaton, un groupe suédois trash metal!
  • Autre monsieur, Yuri comme Yuri Gagarine!

Le quotidien sur le train

4 reflexions sur “Transsibérien Moscou-Lac Baïkal

  1. Lucie Beauregard

    Bonjour Simon,
    Vos descriptifs nous donnent envie d’aller  » y » faire un tour. Juste assez de mots et de photos. Bonne route… On vous accompagne.

  2. Daniel Bourque

    As-tu acheté ta bouffe chaude dans les gares? C’est Comme cela qu’on avait mangé jusqu’à Ulandbator moi et ma fille .

    Les samovar sont toujours dans le train?

  3. Papa Yves

    Nous avons visiter « l’autre Russie » en novembre 1987. Tu nous présentes un autre grand pays encore plus inusité avec un itinéraire rarement exploité.
    Nous t’envions et profitons aussi de la magie de l’internet. ..
    Bonne route, mieux « bon train » !!!
    Bye

  4. Christian O.

    Monsieur T,

    Comprends-je bien que vous avez parcouru 5185 km en 29 heures? C’est parce que ça implique 178 km/h de moyenne, ce qui me paraît beaucoup pour ce type de train, spécialement en considérant que les premières 8 heures sont sous la barre des 100 km/h. Quel est ce mystère?

    Aussi, étiez-vous en 3e classe?
    Combien de temps aviez-vous lors des arrêts pour glander dans les villes et villages?

    Pour la toilette, est-ce que je décode bien ce que je vois, c’est à dire un trou découpé au chalumeau et le matériel qui se déverse sous le train? Ou est-ce un reflet dans de l’eau noire?

    Je suis étonné pas la similitude des populations de ces villes. Le gouvernement central gère-t-il jusqu’à ce niveau? Particulièrement intéressant.

    Aussi, comment est le moral (ou apparence de moral) des gens d’après vos rencontres? Fiers? Satisfaits? Nostalgiques? Envieux?

    Bonne route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *