Simon voyage

Kamtchatka : Vallée des geysers

Dès le premier jour au Kamtchatka, profitant d’une petite fenêtre de météo favorable, c’est le grand coup : excursion en hélicoptère (seule et unique façon d’y accéder) vers la Vallée des geysers.

Il y a 20 ans, à Paris, j’écoutais l’émission Ushuaïa Nature animée par Nicolas Hulot. Des images envoutantes presqu’irréelles parvenaient du Kamtchatka. C’est depuis ce moment que je rêve d’y mettre les pieds!

Le Kamtchatka est une péninsule située en Extrême-Orient russe de 1250 km par 450 km se jetant dans l’océan Pacifique. Le chapelet de 160 volcans dont 29 sont actifs fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996.

Volcans Karymski et Maly Semiatchik

À bord d’un énorme hélicoptère pouvant contenir plus d’une vingtaine de passagers, nous décollons en trombe et filons rapidement à une vitesse de 240 km/h. Déjà, les paysages de montagnes sont magnifiques.

C’est après 45 minutes de vol que sont survenus mes deux moments préférés (et tout aussi inattendus) de la journée.

D’abord, nous avons fait deux révolutions complètes autour du stratovolcan actif Karymski (1536 m). Dans un sens pour les passagers de droite et dans l’autre pour ceux de gauche! C’était tout simplement spectaculaire! D’observer d’aussi près son cratère d’où émane un long panache de fumée et de sentir son odeur puissante sulfurique était fabuleux! Quelle sensation! 😀

Quelques minutes plus tard, le pilote effectue la même manœuvre autour du volcan Maly Semiatchik (1560 ). Son cratère acide de 500 mètres de diamètre, d’un bleu émeraude, attire l’oeil. C’est de toute beauté! Que de sensations!😀

Vallée des geysers

Après environ 200 km de vol, nous atterrissons dans la deuxième plus grande concentration de geysers au monde après Yellowstone, la Vallée des geysers. En débarquant, à bonne distance, nous apercevons un énorme ours brun. Heureusement, un garde-parc armé nous accompagne et est aux aguets. Bien que le panorama soit sublime, j’ai été surpris de constater qu’il n’y avait qu’un seul geyser d’envergure… Et encore là, il crache en angle et personne n’attend qu’il jaillisse comme c’est le cas à Yellowstone ou en Islande. Certainement que le gigantesque glissement de terrain de 2007 qui a recouvert les deux tiers de la vallée y est pour quelque chose.

Ouzon

Le temps de décoller et d’atterrir, nous nous retrouvons dans la caldeira d’Ouzon. Accompagnés d’un autre garde-parc armé, nous sillonnons sur une plateforme qui nous fait découvrir divers attraits comme de l’eau en ébullition ou des marmites de boue.

Nalychevo hot springs

Sur le chemin du retour, nous effectuons un dernier arrêt le temps de profiter d’une petite saucette dans les eaux chaudes naturelles de Nalychevo. À cet endroit, je déguste mon meilleur repas de Russie… Et c’est servi dans un plateau de plastique. C’est bien pour dire! Au menu : saumon gratiné et saumon fumé accompagnés des traditionnels concombres et tomates!

La suite

Mon séjour au Kamtchatka pourrait se terminer maintenant que je serais comblé. Bien que j’aie débuté par le dessert, j’ai bien hâte de voir ce que me réservent les deux prochaines semaines en ces terres de découvertes!

3 reflexions sur “Kamtchatka : Vallée des geysers

  1. Christian O.

    Voici un commentaire en différé puisque j’ai lu l’article lors de sa parution mais n’étais pas en mesure de commenter.

    Eh bien, l’intérieur de cet hélicoptère laisse présager qu’il ne s’agit pas du dernier modèle!

    Les images des volcans sont assez saisissantes. Un Tello en aurait bavé!

    Bien que le décor semble plus sauvage, je me demande si Yellowstone est plus spectaculaire?

    Bonne route.

  2. Pingback: Kamtchatka : Exceptionnel! – Simon voyage

  3. Fan de vos blogues. GA

    Il est toujours agréable M Tourville de vous lire même si je doute qu’un repas aux concombres puisse être si bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *