Simon voyage

Sur le pouce dans le sud-est kazakh

Le sud-est du Kazakhstan possède plusieurs attraits, mais presqu’aucun transport public pour s’y déplacer. C’est donc principalement en faisant du pouce pendant quelques jours que j’ai pu parcourir les environs de Saty et me rendre jusqu’au Kirghizistan.

En pouce vers la frontière khirgize

Almaty à Saty

Le premier tronçon est le seul que j’ai fait en taxi partagé. 300 km de belle route en près de 6 heures et je me retrouvais au tout petit village de Saty.

Lac Kaindy (16 km seulement)

Bien motivé à marcher l’aller-retour depuis Saty, je n’ai pas pu résister à accepter, dans les deux sens, des offres de pouce non-sollicitées. Je devais attirer la sympathie d’être le seul marcheur sur cette route poussiéreuse à souhait!

Le joli lac Kaindy a été créé par un tremblement de terre en 1911 qui a provoqué un glissement de terrain créant un barrage naturel. La surface du lac est trouée par les troncs d’épicéas morts.

Lacs Kolsoi (16 km / 800 D+)

Un premier pouce me mène directement au Lac Koksai 1, très prisé des touristes pouvant se véhiculer! À 8 km de marche, j’avais le très paisible Lac Kolsai 2 à moi seul. Autre pouce vers Saty au retour.

Canyon Charyn

Le temps de ramasser mon sac à dos à Saty et en moins de 5 minutes, on m’embarque pour une centaine de kilomètres jusqu’à l’intersection menant au Canyon Charyn. En cours de route, mon chauffeur prend le temps de s’arrêter quelques minutes pour me montrer le Black Canyon.

Encore décidé à marcher les 10 kilomètres menant au Charyn Canyon et me voilà à bord d’une voiture immatriculée en Russie. Superbe le petit frère du Grand Canyon! Sur place, j’ai fait connaissance avec une famille de québécois. C’est la première fois que je suis en présentiel avec des compatriotes depuis trois mois! Ils m’ont gentiment offert de monter à bord de leur camionnette pour me rapprocher de ma prochaine destination.

Kegen

Dix minutes de pouce et je me retrouve dans un camion conduit par un Kazakh d’origine Ouïgours qui m’a déposé à Kegen, village situé à environ 25 kilomètres du Kirghizistan.

J’ai passé une excellente soirée en compagnie de Renat, sympathique propriétaire de l’unique hôtel de l’endroit. Il m’a invité au restaurant où nous avons fait connaissance en dégustant une délicieuse Sorpa, soupe d’agneau et de légumes. Merci Renat (son nom viendrait d’un célèbre joueur de soccer soviétique des années 80)!

Frontière Kazakhstan-Kirghizistan

Je quitte l’hôtel tôt le matin et hop, me voici dans un énorme camion muni d’une grue qui avance lentement en évitant les nids de poule. Le chauffeur me laisse à mi-chemin.

Quelques minutes plus tard, un habitant du coin m’offre un siège et me mène jusqu’au poste de douane kazakh d’où le contrôle de mon passeport se fait à la vitesse de l’éclair.

Avant la douane kazakh

Je marche une cinquantaine de mètres pour me retrouver devant le douanier khirgize et le tour est joué.

Après la douane kirghize

Que faire quand on se retrouve seul avec son sac à dos au Kirghizistan?

Eh oui! Du pouce! 😀

Une réflexion au sujet de “Sur le pouce dans le sud-est kazakh

  1. Larouche

    Salut Simon!

    Mais wow, as-tu gagné le million!?

    Je suis jaloux! Ca fait 4 ans que j’ai pas voyagé. Ca me manque tellement.

    Je regarde les places ou tu va souvent, c’Est assez incroyable!

    Bravo! Chanceux!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.