Simon voyage

Lacs Kol’ukok et Son Koul

Le lac Son Koul est une destination incontournable au Kirghizistan. Par contre, ce sont les lacs Kol’ukok et son petit frère le Kol’tor qui ont volé la vedette!

Lacs Kol’ukok et Kol’tor

Moins connu que Son Koul, Kol’ukok est un secret de moins en moins bien gardé près de la ville de Kochkor. D’un bleu turquoise éclatant, je crois que c’est le jumeau cosmique du lac Peyto situé dans l’ouest canadien!

Un peu plus haut, à environ 3 500 mètres, le lac Kol’tor, doté d’une petite plage sablonneuse est lui aussi de toute beauté!

Lac Son Koul

Perché à 3 000 mètres d’altitude, ce lac de 60 km de long par 30 km de large constitue la plus grande réserve d’eau douce du Kirghizistan. De mai à octobre, on y retrouve nombre de yourtes pouvant accueillir les voyageurs de passage, la plupart y venant à dos de cheval. De mon côté, trois jours de yourte en yourte m’a permis d’avoir un bel aperçu de l’ampleur du lac.

Kok-borou

J’ai eu le plaisir d’assister à un match amical de kok-borou, un sport dont les Kirgizes raffolent.

Au cours d’une partie de jeu équestre, les cavaliers se disputent une carcasse de chèvre à laquelle on a coupé la tête. Après l’avoir attrapée, il faut la porter jusque dans le but adverse. Ce sport, aussi très populaire parmi les Kazakhs, les Tadjiks et Ouzbeks, n’aurait sans doute pas l’approbation de groupes de défense des droits animaliers de chez nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.