Simon voyage

Randonnée dans les camps secrets nord-coréens

Au nord de la République populaire démocratique de Corée (RPDC / DPRK en anglais / Corée du Nord), se trouvent les vestiges de camps secrets. Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une vingtaine de sites hébergeaient des membres de la guérilla anti-japonaise. Le plus célèbre d’entre eux fut Kim Il-sung, président éternel. Un parcours de 6 jours a été créé exclusivement pour notre groupe.

Crédit: William Ahn

Les randonneurs

Voici les 14 membres de l’expédition :

  • Roger, Nouvelle-Zélande : Propriétaire de l’agence Hike Korea. Guide de randonnée en Corée du Sud.
  • Jo et Floyd, Nouvelle-Zélande : Clients, mère-fils.
  • Young et William, Corée du Sud : Clients, père-fils, citoyens néo-zélandais. Drapeau unifié à la main, ils ont fortement agrémenté notre séjour de par leur origine.
  • Cédric, France : Client, habitant en Norvège, Frenchie, mon co-chambreur.
  • Moi, Québec (Canada) : Client, autre Frenchie!
  • Hwang, Corée du Nord : Secrétaire général de la Korea New Zealand Friendship Society, en charge de toute l’expédition, ne nous a pas quitté d’un pas de tout le séjour.
  • Kang, Corée du Nord : Assistant de Hwang.
  • M. Choi (et son assistant), Corée du Nord. Guide de randonnée et instructeur des guides des camps secrets.
  • 3 employés de soutien : Chauffeur et cuisiniers.

Moi, Floyd, Jo, William, Young, Cédric, Roger, Kang, Hwang, M. Choi et son assistant.

Camps secrets

Chaque camp secret nous offre l’occasion d’en connaître davantage sur la vie modeste et difficile des troupes dirigées par Kim Il-sung. Les visites guidées impeccablement orchestrées sont très instructives. À l’occasion, il nous est demandé de faire révérence devant une fresque représentant Kim Il-sung dans toute sa splendeur.

Mont Paektu

À cheval entre la Corée du Nord et la Chine, le Mont Paektu (2 744 m), d’une exceptionnelle beauté, est le point culminant de toute la péninsule coréenne. Ce volcan gris sacré serait le lieu de naissance de Kim Jong-il.

Lac du Paradis

Le Lac du Paradis (384 mètres de profondeur) est cette grande étendue d’eau au fond du cratère du Mont Paektu. De nombreux coréens enthousiastes y viennent en pèlerinage. C’est d’ailleurs un des très rares endroits où nous avons pu observer autant de sourires authentiques!

Autres rencontres

À quelques reprises, nous avons croisé des régiments de jeunes étudiants venus séjourner dans la région. Nos salutations sont souvent restées sans réponse… Il faut dire que, dans certains secteurs, nous étions sans doute les premiers étrangers à fouler le sol.

Camping

À tous les jours, nous avions un site de camping sauvage rudimentaire différent. L’équipe de soutien était en charge de déplacer tout le matériel. Au menu: Soupe de nouilles, riz et ses accompagnements. Le tout était abondamment arrosé de soju, cet alcool fort coréen.

Une mémorable soirée karaoké m’a donné l’occasion de chanter le Ô Canada version La Soirée du hockey mais ce n’était loin d’être le meilleur moment! En effet, c’était très émouvant de voir les guides nord-coréennes entonner en chœur des chants traditionnels avec Young et William, sud-coréens. Un pays, un peuple!

Dîner

6 jours de randonnées, 6 riz aux légumes et bœuf de provenance chinoise. En suivant les instructions, chaque kit individuel permet d’avoir un repas chaud. On verse de l’eau sur un chauffe-mains (hand-warmer) qui devient bouillante chauffant ainsi le repas en 15 minutes. Ingénieux… bien que peu écologique.

Passeport volé

Un matin, en se levant, Cédric ne trouve pas son petit sac à dos contenant argent et passeport. À la blague, on imaginait le pire pour lui : prison, camp de rééducation, travaux forcés, etc… Ce n’est que deux jours plus tard que Hwang lui a remis son passeport, le reste perdu à tout jamais. S’il y a un pays dans le monde où on ne souhaite pas se faire voler son passeport, c’est bien la Corée du Nord. Par contre, s’il y a un pays dans le monde où on risque de retrouver son passeport, c’est bien en Corée du Nord!

Autres images

Samjiyon

Samjiyon, ville en pleine transformation, a été le point de départ et d’arrivée de cette excursion.

Départ

Un dernier coup d’œil sur le Mont Paektu avant de repartir vers Pyongyang.

Complément d’information

Pour mes abonnés Strava :

À lire: Voyage en «Terre sainte» de Corée du Nord, Le Soleil, 12 septembre 2019.

3 reflexions sur “Randonnée dans les camps secrets nord-coréens

  1. Pingback: Corée du Nord : Conclusion – Simon voyage

  2. Christian O.

    Monsieur T.,

    Je suis bouche bée devant la beauté de plusieurs des paysages que vous avez croqués.
    De plus, je demeure mystifié par cette apparente « perfection » dans les costumes (ainsi que la manucure!) de vos hôtes.

    Il semble aussi que vous soyez passé du côté sombre – « Lumix ». 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *