Simon voyage

Un pas en Corée du Nord

Une courte escale de 4 jours à Séoul, Corée du Sud, s’est rajoutée à mon itinéraire afin d’y rencontrer Édith, Sayene et Cyrus. C’est bien agréable de se retrouver entre Québécois après 3 mois! 😀 Le fait marquant a sans aucun doute été la visite de Panmunjeom (DMZ).

DMZ

Tout comme en 2017 (voir Épier la Corée du Nord), j’ai observé la DMZ mais cette fois-ci en y ajoutant Panmunjeon. Cette zone tampon entre les deux Corées est paradoxalement la plus militarisée au monde.
J’ai donc revisité les sites suivants avec autant d’intérêt :
  • Le troisième tunnel d’infiltration avec descente et remontée en train cette fois-ci.
  • Observatoire Dora 
  • Station ferroviaire Dorasan avec achat d’un réel billet pour Pyongyang (Corée du Nord)… Mais dont le train ne se pointera que lors d’une éventuelle réunification.
  • Imjingdak( Freedom bridge)

Panmunjeom

En fin de journée, nous avons enfin foulé le sol de Panmunjeom (aussi appelé JSA – Joint Security Area). Nulle part ailleurs en Corée du Sud peut-on autant s’approcher de son voisin du Nord. C’est ici qu’a été signée l’entente de cessez-le-feu de 1953 nous rappelant que les hostilités ne sont toujours pas terminées. En convoi, sous haute surveillance, nous pénétrons à l’intérieur de la DMZ jusqu’à la Freedom House, aux abords de la ligne de démarcation (DML). On nous réitère certaines consignes de base afin d’éviter tout incident dramatique : ne pas parler à haute voix, ne pas faire tenter d’attirer l’attention d’un soldat nord-coréen, ne pas courir, etc. Solennellement, les portes s’ouvrent, un contingent de militaires étasuniens nous précéde et prend position près de la frontière.

 
Voilà, devant nous, de l’autre côté, ce bâtiment nord-coréen qu’on a maintes fois vu récemment aux nouvelles. Il s’y dégage une atmosphère irréelle. Nous sommes en territoire de guerre mais aussi de paix d’une certaine façon tant les lieux sont lourds d’histoire.
 
Nous entrons dans le premier bâtiment bleu à gauche, le MAC, salle de conférence à l’intérieur de laquelle il est possible de circuler 5 minutes de l’autre côté. Juste de l’autre côté de la fenêtre cette ligne franchie il y quelques semaines à peine par le Président rouquin.
 
Nous terminons notre passage par le Foot Bridge où les leaders coréens se sont historiquement entretenus le 27 avril 2018.

Randonnée à Bukhansan

Par une journée torride, avec Edith, nous sommes partis faire de la randonnée pédestre en proche banlieue nord. Le Parc National Bukhansan offre de spectaculaires points de vue moyennant une finale vertigineuse où mains courantes nous protègent de chutes mortelles! 😀😅🙂

Balades en ville

Séoul est une mégalopole où il fait bon errer :
Highline : Une belle récente addition. On a transformé des bretelles d’autoroutes en rues piétonnes.
Hongdae : Quartier d’étudiants très vivant où il fait bon sortir et veiller très tard!
N Tower et Namsan : Panorama!
Meyong-Dong, Bukchon et Insa-Dong : Rues animées et Street Food.
Rivière Han
Gwanjung market
Seoul Station : Outlet et monstre supermarché!
 
 
Excellents restaurants suggérés par mon amie Min Hee (Gorno-Altaïsk) :

Jangin Dakgalbi,  35-3 Myeongdong 10-gil, Chungmuro 2(i)-ga, Jung-gu, Séoul, https//maps.app.goo.gl/k21k8UPxYh9zhBCA6

Hanam Pig
199-77 Euljiro 2(i)-ga, Jung-gu, Séoul
 
Mongmyeok Sanbang, Seoul, Jung-gu, Namsandong 2(i)-ga, Toegye-ro 20-gil, 71 목멱산방
 
La suite
 

Edith m’accompagne encore une dizaine de jours à Bali en Indonésie, avant que je poursuive ma route, seul, en direction de Java.


Une réflexion au sujet de “Un pas en Corée du Nord

  1. Christian O.

    Eh bien, c’est assez austère dans ce DMZ.

    Séoul semble faire contraste extrême avec les ville russes. Tout un changement.

    Aussi, quand tu parles de rouquin, on s’entend que c’est orange avec des fils jaunes sur le top!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *