Simon voyage

Kirghizistan : Conclusion

J’ai parcouru le Kirghizistan pendant 28 jours :

  • Karakol (Ala Koul)
  • Tamchy (Issyk-Koul)
  • Bishkek
  • Kochkor (Son Kol et Kol’ukok)
  • Bishkek
  • Sari Chelek
  • Arslanbob
  • Sari Mogol / Lac Tulpar (Pic Lénine)
  • Och

Généralités

  • Situation : Asie centrale
  • Habitants : 6 M de Kirghizes.
  • Religion : Islam à 90%.
  • Capitale : Bishkek, 1 M hab.
  • Superficie : 84è plus grand pays
  • Fuseaux horaires : UTC +6
  • Visa (pour Canadiens) : Aucun / 60 jours.

Langue

Le kirghize et le russe sont les deux langues officielles. Le kirghize, le kazakh et l’ouzbek sont extrêmement similaires. Le plus souvent Google Translate en russe permettait de me faire comprendre.

  • Bonjour = Salam!
  • Merci = Rakhmat
  • Oui/Non = Ooba / jok
  • Bon appétit = Identique!
  • Jakché peut s’utiliser pour remplacer « good » en toute situation!

Lien utile

Gastronomie

Tout comme celle du Kazakhstan, la cuisine du Kirghizistan est fondée traditionnellement sur les viandes de mouton et de cheval et sur les produits laitiers.

Plats

  • Plov : riz sauté agrémenté de viande de mouton, de carottes et de variantes locales (ail, pois chiches, raisins secs…)
  • Le kuirdak (Қуырдақ) ou kuurdak est un plat d’abats rôtis de cheval, de mouton, de vache, où l’on retrouve le cœur, le foie, les reins et autres organes (coupés et servis avec des oignons et des poivrons).
  • Le besbarmak, plat constitué de viande de cheval ou de mouton bouillie, est le plat kazakh le plus populaire. Il est appelé « plat national » par les Kazakhs. Il existe aussi en version bœuf ou poulet. On retrouve aussi ce plat dans les mariages (agneau / mouton avec le crâne). Beshbarmak veut dire « cinq doigts », ce qui fait référence à la façon dont il est mangé. Les morceaux de viande sont cuits et servis aux invités qui sont placés selon leur ordre d’importance. Le besbarmak est généralement servi avec des pâtes bouillies, des oignons blanchis, des pommes de terre et un bouillon de viande appelé sorpa, et est traditionnellement servi dans des bols kazakhs appelés kese.
  • Chachliks : brochettes de viande de mouton ou de bœuf et de gras accompagnés d’oignons et de vinaigre blanc.
  • Samsas : beignets de viande frits communs à toute l’Asie centrale, sorte de pâtés croches kirgizes. Ils existent également fourrés au fromage. Tous ces plats s’achètent dans les bazars pour des tarifs très modiques.
  • Le kazy est une saucisse de côte, généralement de cheval.
  • La karta une saucisse de poitrine.
  • Le jal est du lard fumé à base de cou de cheval. Le jal est la couche de graisse sous la crinière du cheval et on ne le sert que pour les invités honorés car c’est un ingrédient très rare.
  • Le zhaya est de la viande de la hanche du cheval et de la cuisse de cheval salée et fumée.
  • Lagman : Soupe de boeuf traditionnelle
  • Le chuchuk est une saucisse de viande de cheval hachée finement.
  • Le manti est un plat kazakh très populaire. C’est une raviole faite d’un mélange de viande hachée d’agneau et de mouton (ou de bœuf) assaisonnée de poivre noir. Les manti sont cuits à la vapeur et servis couverts de beurre, de crème sure ou de sauce à l’oignon.
  • Kylmai est une autre sorte de saucisse.
  • L’ak sorpa est un bouillon blanc fait à l’automne. C’est un plat spécial pour les hommes riches.
  • Kuiryk-bauyr est un plat de repas de mariage. Il est fabriqué à partir de viande finement émincée bouillie, de lait aigre et de bouillon salé.

Soupes

  • Gulazyk : première soupe instantanée au monde. En raison de sa longue durée de conservation, les bergers emballaient le gulazyk avant de quitter la maison pour un long voyage. La soupe est composée de viande de mouton, de bœuf ou de cheval longuement cuite, séchée et hachée
  • Shorpo : faite à partir de bouillon de viande et de gras.
  • Shurugan : soupe au lait avec des oignons.
  • Ashlyam-fu (ashlyanfu, ashlyan-fu) : la plus connue des soupes kirghizes, un plat incontournable. Elle se compose de nouilles bouillies, d’œufs, de bouillon de légumes et de viande. Le meilleur ashlam-fu est préparé dans la ville de Karakol et est servi avec une tarte aux pommes de terre frites.
  • Gulchetai (kulchetai) : faite de nouilles en pâte aux œufs, de bouillon de viande et de légumes.
  • Kesme : simple soupe de nouilles à la viande. Elle se divise en deux types : kainatma kesme, qui est préparée avec des nouilles bouillies, et kuurma kesme, faite avec des nouilles frites.
  • Butta : faite de riz, de viande, de graisse, de radis, de poivrons, d’oignons et d’épices.
Kölükök – Maksym

Desserts

  • Aucun en particulier. Par contre, dans toutes les guest houses ou dans les yourtes, un plateau de bonbons est toujours placé au centre de la table.

À boire

Les boissons traditionnelles kirghizes comprennent généralement du thé ou des produits laitiers fermentés, le thé étant la boisson de choix au quotidien.

  • Maksym : boisson aigre faite d’orge, de blé, de millet et de maïs, est la boisson nationale du Kirghizistan moderne.
  • Kumys (kymyz) : lait de jument fermenté légèrement alcoolisé.
  • Ayran : boisson au lait fermenté.
  • Chalap (tan) : ayran dilué avec de l’eau.
  • Bière : Urban 321, bière de blé rafraîchissante!

Coût de la vie

Monnaie

Le som (сом en kirghize) est la monnaie officielle.

  • 1 KGS = 0,016 CAD!
  • 1 CAD = 64 KGS
  • 100 KGS = 1,57 CAD

(août 2022)

La monnaie sonnante se décompose en pièces de 1, 3, 5 et 10. Tout de même particulière cette pièce de 3, mais assez pratique.

Achats

  • Trio McDonald’s : Pas de McDo.
  • Trio KFC : 420 (6,50 CAD)
  • Eau : 20/L
  • Boisson gazeuse : 38/0,5L, 71/L à l’épicerie.
  • Snickers : 43.
  • Mentos : 53.
  • Pringles : 234.
  • Oreo (95 à) : 84.
  • Nutella (350 go) : 354.
  • Yogourt (115 g) : 41.
  • Bière (500 ml) : 140 au resto, 75 à l’épicerie.
  • Repas simple (Sandwich shawarma et breuvage) : 150.
  • Repas simple avec boisson dans un resto plus touristique : 600/pers.
  • Dentifrice Colgate 75g : 170.
  • Lit en dortoir : 550 à 1000.
  • Essence Rég 95 : 68 (1,07 CAD)
  • Coupe de cheveux : 300.
  • Taxi Yandex (Uber russe) pour 25 min. / 7,5 km : 140.
  • Autobus local : Environ 100 de l’heure.
  • Carte SIM Beeline 30 jours 55 Go de données : 500 (8 CAD).

Plus / Moins

Les plus

Les moins

  • Le manque de transports abordables pour aller vers le sud ou pour se déplacer de Naryn à Och.

La prochaine fois

  • Louer un 4×4 et explorer le sud dont le lac Kel-Suu.
  • Randonner dans le parc de Ala-Archa, près de Bishkek.
  • Faire une randonnée à cheval?
  • Apporter mon matériel de camping pour explorer d’autres espaces?
  • Visiter la région du glacier Inylchek.
  • Boucler par la frontière chinoise (actuellement impossible pour cause de COVID).
  • Passer au Tajikistan par la Pamir Highway (actuellement l’entièreté de la frontière tajike est fermée pour des raisons de tensions politiques).

Observations

  • Chanson la plus entendue, en marchroutka, Brother Louie de Modern Talking, un tube des années 80 qu’on a tous déjà entendu. « Brother Louie Louie Louie« . Regarder la vidéo, c’est tellement mauvais que s’en est bon!

Le mot de la fin

Mes attentes sur le Kirghizistan étaient très élevées et je n’ai franchement pas été déçu! C’est un pays aux possibilités infinies de randonnées permettant d’en apprécier toutes ses beautés naturelles.

Mais outre cela, les Kirghizes sont d’une gentillesse exceptionnelle. Je pense à Gulnura, le gardien de sécurité Anatoly, le berger de Jeti Oguz, ces locaux qui m’ont abordé sans intérêt, les enfants qui font « hello » tout sourire, etc… J’ai aussi croisé plein de voyageurs passionnés de randonnées. Le Kirghizistan mérite assurément d’y retourner avant longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.