Simon voyage

Géorgie : Conclusion

J’ai sillonné la Géorgie pendant 32 jours. Ce pays, avec ses quatre millions d’habitants, n’est pas la destination tendance des backpackers sans raison. Les Géorgiens ouvrent leurs portes au monde entier!

Langue

Le géorgien moderne s’écrit à l’aide d’un alphabet de 33 lettres appelé mkhedruli. La grammaire géorgienne est caractérisée par des l’absences de genres, un système verbal particulièrement complexe et une syntaxe à fracture d’actance. Le géorgien possède des consonnes éjectives typiques des langues caucasiennes et des suites de consonnes complexes (la ville de Mtskheta / მცხეთა par exemple).

Vocabulaire de base:

  • Bonjour = Gamarjoba (ga-mar-jo-ba)
  • Merci  (beaucoup) = (di-di) Madloba (mad-lo-ba)
  • S’il vous plaît = Tu Sheidzleba (tu she-id-zle-ba)
  • Au revoir! = Nakhvamdis (na-khvam-dis)
  • Bienvenue = Arapris (ara-pris)
  • Comment allez-vous? = Rogor khar? (ro-gor khar)
  • Pardon, Excusez-moi = Ukatsravad (u-kats-ra-vad)
  • Oui/Non  = Ki / Ara (ki / ara) 
  • 0 à 10 = Noli / 0, Erti / 1, Ori / 2, Sami / 3, Otkhi / 4, Khuti / 5, Eqvsi / 6, Shvidi / 7, Rva / 8, Tskhra / 9, Ati / 10
  • Bon appétit = Gemrielad miirtvit
  • C’était délicieux = Gemrielia (gem-ri-eli-ia)
  • L’addition, SVP = Angarishi, Tu Sheidzleba
  • Santé! = Gagimarjot

Les personnes plus âgées connaissent le russe et les plus jeunes tendent à apprendre davantage l’anglais.

Qu’est-ce qu’on y mange?

La cuisine géorgienne diffère d’une région à l’autre. La cuisine de Géorgie occidentale traditionnellement influencée par la Turquie est épicée et souvent à base de porc et de maïs. Celle de l’est, à l’influence iranienne (perse), est moins épicée avec une préférence pour le bœuf et le mouton ainsi que de l’utilisation de blé. Le vin est mis en valeur et constitue un élément essentiel à la dégustation.

En dehors de la Géorgie, cette cuisine est également répandue dans les pays de l’ancienne Union soviétique, où elle était considérée comme la « haute cuisine ».

Les bases

  • Sel svane (svanuri marili) : sel aux diverses épices.
  • Sauces : Sauce aigre-douce tkemali (à base d’une variété locale de mirabelles), sauce de tomates satsébéli, sauce pimentée adjika. Les sauces à base de noix (satsivi, bajé) sont également très appréciées. Le narsharab, sauce douce-acide à base de jus de grenade réduit sur le feu, est le condiment commun des kebabi d’agneau grillé.

Les légumes

  • Classiques tomates, concombres, patates, carottes, chou, etc….

Les fruits

  • Sureau (elderberry/sambucus) : Baie.
  • Arachides et noix.

Le pain

  • Tonis Pouri (თონის პური)
  • Qartuli Lavashi ou lavashi : pain rond épais.
  • lavash : galette fine originaire du Moyen-orient
  • Khatchapouri (ხაჭაპური) : pain au fromage, très commun.
  • Meskhouri Pouri (მესხური პური)
  • Chotis Pouri (შოთის პური)
  • Cadi (ქადი)
  • Mtchadi (მჭადი) : à base de farine de maïs.

Les pains géorgiens sont traditionnellement cuits dans un grand four en forme de rond appelé Tone (თონე, t’oné).

Les entrées

  • Moujouji – abats de porc marinés au vinaigre, ail et persil.
  • Khatchapouri – l’un des plats géorgiens les plus connus. Toutes les régions géorgiennes ont leurs propres pains fourrés au fromage.
  • Lobiani – similaire au khatchapouri mais contient des haricots au lieu du fromage. Souvent ce plat est préparé lors du carême pour remplacer le khatchapouri qui contient du fromage.
  • Koutchmatchi – abats au noix.
  • Pkhaleuli – plats végétariens provenant d’une variété de plantes, semblable à l’épinard, mais chacun ayant un assaisonnement unique.
  • Abkhazura – brochette de viande hachée assaisonnée.
  • Satsivi – poulet ou dinde dans une sauce aux noix. Souvent servis à Noël et au Nouvel An.
  • Lobio – haricots parfumés d’épices, d’herbes et de noix.
  • Nadughi – produit laitier semblable à du fromage cottage, mais avec un goût plus doux. Il est souvent mélangé à de la menthe et tartiné sur du pain.
  • Matsoni – yogourt nature.
  • Badridjani nigvzit – aubergines coupées en tranches fines et assaisonnées avec des noix moulues, du vinaigre (ou jus de grenade), de grenades, et d’épices.
  • Adjapsandali – plat végétarien composé de pommes de terre, aubergines, tomates, poivrons, et assaisonné.
  • Koupati – type de saucisse géorgienne, qui est fabriquée à partir de viande de porc.
  • Soko – champignons préparés de diverses manières, assaisonnés avec des herbes et des épices.
  • Ispanakhi – épinards assaisonnés aux noix.
  • Djondjoli – staphylea colchica
  • Mtchadi – pain de maïs cuit dans de l’huile. Il se mange avec du fromage.
  • Tarti
  • Khizilala – caviar, œufs de poisson

Les salades

  • Kitri Pamidvris Salata (კიტრი პამიდრის სალათა) : Salade de concombres et tomates avec des herbes fraîches et de l’huile de Kakhétie. La salade peut être aussi accompagnée d’une sauce de noix.
  • Ispanakhis Salata (ისპანახის სალათა) : Salade faite à partir d’épinards.
  • Pkhali (ფხალი) : Légumes hachés (épinards, betteraves, choux), avec des grains de grenades.
  • Satatsuris Salata (სატახურის სალათა) : Salade faite à partir d’asperges.
  • Tcharkhlis Salata (ჭარხლის სალათა) : Salade faite à partir de betteraves.

Les soupes

  • Bozbashi (ბოზბაში) : Soupe contenant de la viande de mouton, des pois et des châtaignes. Traditionnellement, cette soupe est faite dans les régions de Kakhétie et de Kartlie.
  • Soupe Khartcho (ხარჩო) : Soupe à base de tomates, de bœuf et de noix, originaire de Mingrélie (sous sa forme à sauce épaisse), la soupe est appelée « qalaquri kharcho » (« khartcho de la ville » ou « khartcho urbain »).
  • Khashi (ხაში) : Bouillon de pied de bœuf ou de mouton, assaisonné d’ail.
  • Tchakapouli (ჩაქაფული) : Ragoût d’agneau (parfois décliné avec du bœuf ou du mouton) avec beaucoup d’estragon, des mirabelles et du vin blanc, originaire des régions de Kartlie et Kakhétie souvent réalisé à Pâques à la fin du carême.
  • Tchakhokhbili (ჩახოხბილი) : Soupe de tomates avec de la viande de volaille (poulet ou dinde), originaire de la Géorgie occidentale (Mingrélie).
  • Tchikhirtma (ჩიხირთმა) : Soupe non végétale, faite de poulet, d’œufs et de farine.

Plats végétariens

  • Adjapsandali : sorte de ratatouille constituée d’aubergines, de pommes de terre, d’oignons, d’herbes fraîches et d’épices.
  • Badridjani Nigvzit : Aubergines cuites dans l’huile et farcies d’une pâte de noix épicée avec des graines de grenade.
  • Djondjoli : staphylée de Colchide assaisonnée d’huile kakhétien.
  • Ekala Nigvzit : .Smilax avec des noix.
  • Gogris Gupta : variante de Gupta (Kefta) mais la viande est remplacée par de la citrouille.
  • Lobiani : Sorte de Khatchapouri traditionnelle de la région de Ratcha. À la place du fromage, des haricots rouges sont farcis dans la pâte à pain (certaines familles ajoutent du Lori, une sorte de jambon.
  • Lobio : Sorte de bouillie de haricots rouges assaisonnée, traditionnellement fait dans la région de Ratcha.
  • Mtsnili : Légumes (comme le chou, le piment, etc.) ou herbes (comme la coriandre, etc.) fraîches conservées dans du vinaigre.
  • Pkhali : Variété de légumes hachés mélangés avec des noix en poudre, souvent faits à partir d’épinards, de betteraves ou de chou.
  • Sazapkhoulo Tolma : Variante du Dolma consistant en un poivron farci de riz.
  • Shechamandi : Soupes consommées dans la région de Kartlie. Elles peuvent être faites à partir de nombreux légumes comme les épinards, les pois, l’ail ou à partir de céréales, voire de fruits comme la cornouille.

Poissons

  • Kindzmari : Sauce vinaigrée à la coriandre (et parfois à l’ail) réservée aux plats de poissons cuits à la vapeur ou bouillis.Traditionnellement du Loko mais aussi de l’esturgeon.
  • Loko kindzmarshi : Du poisson mariné et cuit dans du kindzmari.

Viandes

  • Brochettes (mtsvadi).
  • Tchakhokhbili : Ragoût de volaille et tomates.
  • Tchanakhi : Ragoût de mouton et aubergines.
  • khinkali : Sorte de gros raviolis, emblématiques de la cuisine géorgienne.
  • On trouve une déclinaison locale des variantes de plats présents dans l’ensemble du Caucase et dans le nord-est de la Turquie (khashlamatolmabastourma…)

À boire

  • Vin : La Géorgie est souvent évoqué comme le « berceau du vin », du fait de la découverte de la plus ancienne trace de vinification attestée au monde, il y a 8000 ans à Shulaveri, dans des kvevri selon la méthode traditionnelle inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.
  • Thé (çay) et Café : Communs.
  • Bière : Porte le nom de la région dans la laquelle on se trouve. Par exemple, la Gazbegi.
  • TchatchaMarc géorgien traditionnel, clair et fort, à base de raisin (allant de 40 % d’alcool pour les produits commerciaux à 65 % pour la fabrication maison). On m’en a souvent offert à mon arrivée dans une guesthouse mais aussi pour déjeuner. On dit que c’est bon pour l’estomac!

Desserts

  • Alkhavazi : Confiserie à base de miel réchauffé et d’amandes.
  • Muraba (მურაბა) : Sorte de confiture liquide faite à partir de fruits comme le coing, la cerise, la fraise, la pastèque ou à partir de noix voire de roses. Elle est souvent servie comme accompagnement avec le thé.
  • Nazuqi (ნაზუქი) : Pain d’épice sucré à la cannelle, aux raisins secs et aux zestes de citron. C’est un dessert emblématique de la ville de Sourami.
  • Pakhlava (ფახლავა) : Version adjare de la Baklava turque.
  • Pelamoushi (ფელამუში) : Gelée de raisins et de farine.
  • Qada (ქადა) : Pain sucré de Meskhétie faite avec de la pâte feuilletée et un coeur de lard au porc et farine.
  • Shaqarlama (შაქარლამა) : Biscuit au miel préparé pour les fêtes dans les villages montagnards d’Adjarie.
  • Tchourtchkhela (ჩურჩხელა) : Confiserie préparée à partir de jus de raisin et de farine qui forme une sorte de pâte qui viendra recouvrir des noix. Elle est typique de la région de Kakhétie. Une autre version appelée ‘’Janjukha’’ est préparée en Géorgie de l’Ouest mais on y remplace les noix par des noisettes.
  • Tklapi (ტყლაპი) Sorte de roulé aux fruits. Les fruits les plus utilisés sont la mirabelle, la figue, l’abricot, la prune, etc. Il peut être acide ou sucré.

Bien que non-géorgiens de base, beaucoup de desserts, notamment russes, se sont établis dans les foyers géorgiens comme les blinis, le Napoléoni (Sorte de mille-feuilles à la crème), les Ponchikis (Sorte de beignet frit, fourré à la crème; etc.

Fromages

  • Sulguni (Samegrelo) : Fromage très salé qui se consomme seul ou qui constitue un khachapuri.
  • shebolili sulguni (sulguni fumé).
  • Imeruli (Imereti).
  • Guda (montagnes de l’est).
  • Tenili.

Coût de la vie

Le lari (GEL), en vieux géorgien signifiant « trésor », est la monnaie officielle.

  • 1 GEL = 0,42 CAD
  • 1 CAD = 2,30 GEL

(juin 2022)

On peut souvent payer par carte de crédit, ce qui est un peu plus économique que de retirer de l’argent comptant aux guichets automatiques. Les banques TBC et Bassis Bank n’ajoutent pas d’autres frais que la conversion de devise.

Quelques achats :

  • Trio McDonald’s : 18,70 (8 CAD).
  • Eau : 1,45/L (eau potable partout)
  • Boisson gazeuse : 1,40/0,5L à l’épicerie.
  • Pain géorgien : 1,20
  • Magnum : 7. Indigo est un excellent substitut à 2,60.
  • Snickers : 1,60.
  • Pringles : 11.
  • Doritos (130g) : 5,55.
  • Oreo (95g) : 2,90.
  • Nutella 350g : 10,75.
  • Cerises (de Turquie) : 6-10/kg
  • Bière (500 ml) : 4-5 à au resto, 3 à l’épicerie.
  • Bière (2,35 L) : 10,60.
  • Repas simple (et breuvage) : 15.
  • Repas simple avec boisson dans un resto plus touristique : 20-25/pers.
  • Chambre simple avec salle de bain privée : 40-60.
  • Lit en dortoir : 20-40.
  • Essence : 3,80-4,00/L.
  • Trajet de métro payable directement avec la carte de crédit : 1,50
  • Autobus local : 1,50
  • Autobus interurbain : Environ 10 GEL par 100 km de transport.
  • Train (siège réservé) : 10 GEL pour 100 km.
  • Carte SIM 30 jours 10G de données : 17 (7,50 CAD).

Les plus

  • La Géorgie est un petit pays à l’environnement diversifié.
  • Les géorgiens sont des bons vivants très hospitaliers. Plusieurs belles rencontres dans les guesthouses.
  • Faire de Tbilissi son camp de base où il fait bon revenir.
  • Belles randonnées et belles rencontres en Svanétie. Coup de coeur!
  • Autres belles balades dans les hautes montagnes de Gazbegi en compagnie d’Etienne rencontré précédemment en Arménie.
  • Hors des sentiers battus, les sanatoriums soviétiques abandonnés de Tskaltubo. Super photogéniques et agréable sensation de squatter!
  • Plaisantes visites à Bordjomi et Akhaltsikhé.

Les moins

  • Batumi, dont je n’avais pas tant d’attentes m’a laissé plutôt indifférent. A voir tout de même pour se faire son opinion.

La prochaine fois

  • Retourner en Svanétie pour y découvrir d’autres villages, peut-être en camping.
  • Visiter l’est de la Géorgie, puis passer en Azerbaïdjan par la voie terrestre qui était fermée lors de mon séjour pour cause de COVID.
  • En hiver, skier à Gazbegi où en Svanétie.

Observations diverses

  • Atterrissage à Tbilissi de Antalya (Turquie) : Applaudissements dès que les roues touchent le sol. Des Québécois dans l’avion? 😀
  • On dit que la Géorgie est constituée de 80% de montagnes et 20% de Russes!
  • Chiens : Moins nombreux qu’en Turquie, ils errent un peu partout et sont presque toujours dociles.
  • Vaches : Dans plusieurs villes, elles errent en pleine rue. Ne représentent aucun danger.
  • Appel à la prière : Jamais! Du repos pour les oreilles après la Turquie. La population est très largement chrétienne.
  • Marchroutka : Transports collectifs en minivan. Selon mes observations, les chauffeurs doivent obligatoirement texter tout en conduisant! Les dépassements peuvent sembler téméraires aux yeux d’un touriste, mais il est convenu que les véhicules en sens inverse doivent légèrement se ranger.
  • Signe de croix : Tout comme en Arménie, tout un chacun fait un signe devant un endroit religieux. Il doit bien y avoir eu quelques décès de conducteurs distraits selon Darwin Awards!
  • Russes : Très nombreux à s’être établis à Tbilissi. De nombreux informaticiens travaillant pour des entreprises européennes ou américaines, ayant des bureaux en Russie, ont dû déménager afin de conserver leurs emplois. J’ai eu de nombreuses conversations avec des Russes de passage et ici, ils sont tous contre l’invasion… ou c’est ce qu’ils me laissent entendre.
  • Frontière russe : Des milliers de camions russes, arméniens, ouzbeks, etc… transitent par la Géorgie à chaque jour. Cela explique pourquoi la frontière est toujours ouverte malgré l’agressionn russe en 2018 qui a fait perdre l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie à la Géorgie.
  • Biden/Trump : Lors d’une soirée en compagnie de Géorgiens, ils expriment leur aversion envers Biden et leur affection pour Trump en regard avec l’invasion en Ukraine. Je n’ai pas trop saisi pourquoi… Considèrent-ils que la réponse de Biden (et de l’OTAN) de ne pas intervenir directement est injuste? Croient-ils qu’avec Trump, Poutine n’aurait pas envahi l’Ukraine?
  • Postes de police : En signe de transparence, les postes de police sont très fenestrés. Par contre, les stores sont souvent fermés.

Le mot de la fin

J’ai absolument adoré la Géorgie et son peuple très hospitalier. Je recommande à tous d’y aller afin de faire tant de belles découvertes. Tout est en place pour rendre notre séjour aisé.

Et maintenant, je plonge dans l’Asie centrale!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.